Quand une oisillonne apprend à voler

Copyright http://www.flickr.com/photos/akynou/5970466434/

Cet article fait suite à mon précédent, intitulé « 40 ans de transition« . En fait, ces 40 années n’ont été qu’une très longue transition entre la décision et la réalisation. Et d’où il ressort que cette transition ne correspond pas à ce qu’on entend généralement dans le monde trans. Cela donnerait plutôt 40 ans de transition pour commencer à exprimer mon genre ressenti.

Et ce, malgré mon ancienneté, toute relative, ne me rends pas plus expérimentée dans mon genre féminin. Il me semble que tu le vis socialement tous les jours et tu vis avec une personne qui t’accepte telle que tu es. A l’inverse, je le vis plutôt en pointillé car je ne me sens pas aussi libre que je le souhaiterais. Ce qui fait que je me sens encore comme une oisillonne qui apprend à voler. Et à me décourager parfois lorsque je n’y arrive pas. Il est possible que je m’y prenne mal car je ne fais peut-être pas les bons efforts aux bons endroits. Et ce n’est pas les 40 années de lâcheté qui vont m’encourager.

Je peux dire que j’ai réellement tenté quelque chose de positif lorsque je suis venue pour la première fois à la réunion Outrans, où j’ai rencontrée, Coline, Célia et les autres… A ce moment-là, j’étais vraiment comme une oisillonne qui vous observait et essayait d’y voir votre manière de voler.

Quarante ans de transition me semblent être aussi comme un handicap à mon envol. Plus on tarde à se lancer, et plus c’est difficile à s’élancer. Ai-je trop tardé ? J’en ai parfois l’impression. Alors pourquoi m’être lancée ? Tout cela n’a-t-il pas été un peu trop précipité à cause de ces fichues 40 années. N’y aurait-il pas eu alors quelque fébrilité liée à mon impatience ? Et parce que j’ai reçu un accord favorable ? En quoi ce « Top départ » donné par une personne extérieure à ma décision a-t-il fait que je me sois autorisé à me lancer ? Pourquoi fallait-il qu’une personne me le donne ? Aurais-je passé mes 40 ans à attendre une autorisation ? Et pourquoi ne me la suis je pas donnée ? Manque de confiance ? Meilleures conditions environnementales ? Est-ce aussi cela qui fait que j’ai l’impression d’avoir loupé quelque chose ? Faudrait-il alors que je change mon fusil d’épaule ?

Si je m’étais lancé en temps et en heure, que serais je devenue ? Aurais je fui ma famille et me serais-je prostituée comme j’en ai eu plusieurs fois l’idée ? Aurais-je alors finie par mourir du SIDA ? Serais-je devenue une vieille pute transsexuelle aigrie par les duretés du métier ? Aurait-ce été une situation meilleure que celle que je vis actuellement ? Personne ne peut le dire, pas même moi !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Quand une oisillonne apprend à voler »

  1. ben oui, c’est chouette de se sentir « apaisée » au lieu d’être en conflit permanent avec soi-même… le reste suivra !

  2. Salut les filles
    je me permet d’intervenir seulement pour vous soutenir, je suis gay et donc meme si c’est different nous avons une chose en commun ……. LGBT
    N’oubliez pas : hommes ou femmes nous sommes des etres humains!
    Ou est la valeur de la personne ?
    Genre : NON
    Orientation sex : NON PLUS
    Nous avons fait notre coming out, en fait c’est si simple et si difficile pour nous.
    Mais nous restons ce que nous sommes : des etres qui peuvent aimer, souffrir, rire, raler

    Etrange mais je viens d’ouvrir un page sur le web :

    « Si vous ne voulez pas prendre réellement soin de vous, il sera très difficile de guérir votre maladie. Un seul jour de vie vaut plus que tous les trésors de l’univers, aussi devez-vous d’abord faire preuve d’une foi sincère. Tel est le sens du passage du septième volume du Sûtra du Lotus selon lequel se brûler le petit doigt pour l’offrir au Bouddha et au Sûtra du Lotus a plus de valeur que de faire don de tous les trésors de l’univers.Une seule vie a plus de valeur que l’univers. Vous avez encore de nombreuses années devant vous et, de surcroît, vous avez rencontré le Sûtra du Lotus. Si vous vivez ne serait-ce qu’un jour de plus, c’est autant de bonne fortune supplémentaire que vous pourrez accumuler. Que la vie est donc précieuse « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s