Personnalité et transidentité

La personnalité est l’ensemble des comportements qui constituent l’individualité d’une personne.  (caractérisent une personne dans son unité, sa singularité et sa permanence et ceci vis-à-vis de son entourage et d’elle-même)   Le genre n’est pas un trait de caractère composant la personnalité. Mais de quelle manière le fait de changer de genre peut-il modifier notre comportement et donc notre personnalité ? Est-ce uniquement au niveau du genre ou alors à d’autres aspects de notre personnalité ? En quoi les éléments que l’on désire modifier pour se conformer (et à ce que nous pensons appartenir) au nouveau genre influent-ils sur notre personnalité ? Le fait d’avoir dissimulé certains aspects de notre personnalité et de les révéler (exprimer) change-t-il notre personnalité. Le fait de les cacher n’était-il pas aussi un aspect de notre personnalité, et que dès lors que nous n’avons plus rien à cacher (du moins de ce côté-là) changent automatiquement notre personnalité ? Ce sont des questions que je me pose actuellement, non pas par crainte du résultat, puisqu’en cours de « transition », mais plutôt par curiosité parce que, récemment, je me suis amusée à essayer de féminiser ma voix, et que dès lors j’ai eu l’impression que celle-ci faisait écho à la femme que je suis. Que d’une certaine manière, cette voix, même « horrible », donnait également corps à cette féminité. J’avais l’impression également, qu’en plus des choses que je m’autorisent maintenant, cela modifiait quelque peu ma personnalité. Et que cela donnait sens à ma transition.

 

En allant chercher le sens premier du terme « personnalité » on s’aperçoit qu’il provient du latin « persona » dérivé du grec ancien προσοπων, il désignait le masque du théâtre antique grec. Il était l’interface entre l’acteur, le rôle et le public. Cet artifice présentait les 3 particularités suivantes :

  • grâce au masque, le public devait pouvoir prédire l’action du comédien,
  • il y avait un nombre défini de masque possibles, douze,
  • chaque acteur n’avait le droit de n’utiliser qu’un seul masque par représentation.
Ainsi, si on s’en réfère à l’origine du mot, la personnalité serait donc un artifice (masque) que nous utilisons pour jouer notre rôle social. Si la vie est un spectacle (tragique ou comique), il nous est donc facile, dès lors, de jouer le rôle que nous voulons et de porter le masque (personnalité) adéquat. Le spectacle est aussi soumis à des règles (comme nous l’avons vu ci-dessus) qu’il nous faut respecter dès lors que nous voulons y jouer un rôle. Nombre de personnes transidentitaires, et ce pour diverses raisons, ne souhaitent (veulent) pas jouer le rôle qui leur a été attribué à la naissance (à cause de la dissociation sexe/genre). Et à des moments différents de leur vie (plus ou moins tôt), elles ont ressenti un désaccord entre le rôle imposé et celui qu’elles veulent jouer. Ce désaccord se trouve au niveau du genre du personnage. Elles trouvent qu’elle se sentiraient mieux dans leur personnage, si celui-ci était du genre opposé (binarité quand tu nous tiens). Elles veulent donc jouer un personnage différent plus en accord avec ce qu’elles ressentent. Et pour ce faire, elles veulent changer ce masque qu’elle ne supportent plus. Mais ce n’est pas aussi simple que cela car, généralement, on considère, à tort, qu’on a droit qu’à une seule représentation dans toute sa vie.
Et qu’en est-il des personnes transidentitaires et de leur masque, puisqu’elles ont décidé de choisir le leur ? Se limite-t-il seulement à l’aspect physique, tant par une transformation hormonale que par une modification chirurgicale (et je ne parle même pas de qu’il y a entre les jambes) ? La voix, comme on a pu le voir avec mon exemple ci-dessus est-elle aussi une composante importante dans le changement de masque ? Pour la gestuelle, vient-elle, de fait naturellement ou faut-il y donner un petit coup de pouce ? Est-ce que leur personnalité change-telle de concert avec toutes ces modifications physiques et comportementales ? Ou alors, qu’est-ce qui fait que leur personnalité change en même temps qu’elles changent de masque ? Et le nouveau rôle qu’elle veulent jouer en quoi cela modifie-t-il leur personnalité ?
Beaucoup de questions qui doivent apporter beaucoup de réponses, non ? Et si on n’en avait pas ?
Publicités

Une réflexion au sujet de « Personnalité et transidentité »

  1. de mon côté, je n’ai pas l’impression d’avoir choisi un nouveau masque, mais plutôt le sentiment de m’être simplement débarrassée d’un masque que je portais en pensant répondre à des attentes (de mes parents d’abord, et du reste de la société dans la foulée), et je ne pense pas faire d’effort particulier aujourd’hui, pas conscient en tout cas, sur ma voix, mes attitudes, mes gestuelles. Je ne crois pas avoir beaucoup changé en fait, c’est ce qu’on me dit en tout cas, sauf que je suis plus à l’aise physiquement. Pour moi, l’essentiel de la « transition » s’est faite avec l’épilation du visage, du décolleté et de la poitrine, cette pilosité masculine renvoyant une image de moi m’empêchant de me reconnaître dans le miroir. (C’est vrai que j’ai aussi assumé en même temps d’autres signes de « féminité » comme les cheveux longs, les bijoux, les vêtements, mais ce n’est pas vraiment ma « personnalité » qui a changé, seulement ce qui en est perçu de l’extérieur…) Le traitement hormonal répond à la même exigence, mais c’est moins spectaculaire, à moins d’être nue, ce qui arrive avec une partie plutôt restreinte de mon entourage !
    Je ne suis donc pas certaine que c’est le traitement hormonal qui accompagne toujours l’affirmation du genre ressenti, pour moi ça s’est fait avant, et le traitement hormonal vient plutôt soutenir et affirmer le sexe ressenti. C’est peut-être binaire, ou peut-être pas, ce n’est pas forcément parce qu’on se sent féminine et femelle en même temps que ce n’est pas déconnecté ! Si je n’ai pas affirmé mieux ma « féminité » avant, c’est plutôt que j’avais peur qu’on découvre mon « sexe femelle », bizarrement pas qu’on me reproche son absence, et certainement pas que j’avais peur d’être perçue comme un homme féminin, que j’étais depuis longtemps aux yeux des gens quelque soit mon apparence exagérément poilue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s