La marche forcée vers la fusion du Centre et de l’inter-LGBT

Je suis allée hier à l’AG du centre LGBT en représentante de mon association avec quelques questions à poser sur la confusion, à mon avis fort dommageable, entre les positions de la présidente et celles, affichées, du centre lui-même. Je pense qu’une présidente du centre LGTB devrait être plus neutre et plus fédératrice, ou alors bien distinguer clairement sa prise de parole de celle d’un groupe.

J’ai eu de la chance, j’ai pu parler : comme c’était le début on laissait encore parler des gens. Après il était très difficile de parler, la présidente gardant le micro (pas de micro pour la salle !), interrompant systématiquement les orateurs et oratrices et une personne (cooptée au CA) nous agressant verbalement durant toutes nos interventions. Dès qu’on a pris la parole, le ton lénifiant du début est devenu très violent. Les tours de paroles n’étaient pas respectés, certainEs n’ont pas pu parler alors qu’elles s’étaient inscritEs régulièrement.

J’ai entendu des choses hallucinantes, du genre « maintenant tu arrêtes ton cirque ! », que la présidente a dit un à type qui n’était pas d’accord avec elle. J’étais interloquée. On ne parle pas comme ça aux gens en public ! La présidente a aussi accusé quelqu’un de devoir « aller se faire soigner » s’il « avait ses nerfs ». Oui, il y avait des gens qui étaient opposés à certaines décisions prises, mais une opposition ce n’est pas, comme le suggéraient les propos de la présidente, une bande de gamins à moucher ; il est intolérable que des gens de bonne foi soient traités publiquement avec un tel mépris.

Pas étonnant que l’atmosphère ait été très vite irrespirable. Mais le pompon, cela a  quand même été qu’une « prolongation de mandat jusqu’au 7 juillet » a été votée à cette direction de centre, alors qu’un représentant d’association a fait toute une démonstration, preuves écrites à l’appui, pour montrer que cette prolongation était antistatutaire, et qu’en aucun cas et sous aucun prétexte les statuts du Centre ne le prévoyaient : ils aurait fallu les modifier en amont, par une assemblée extraordinaire, ce qui n’avait pas eu lieu.

Eh bien, l’objection a été balayée sans une explication : la présidente est passée outre et a fait voter quand même sa prolongation. Contre, c’était une majorité de personnes sans procuration et pour, des floraisons de procurations : ce sont donc les absents qui font le résultat du vote, dans ce genre d’assemblée ? Mais est-ce qu’ils savent qu’on déverse sur les gens des tombereaux de propos méprisants ? Que voteraient-ils s’ils étaient là et s’ils entendaient que les gens sont traités par des paroles révoltantes et choquantes ? Et pire encore : j’ai vu un volontaire qui voulait prendre la parole et qui s’est fait bousculer par une fille qui l’ immédiatement accusé de l’avoir agressée : et la présidente, au lieu de faire sortir la fille, ce qu’elle aurait dû faire, s’est attaquée à lui !

Avant ce vote, un groupe de travail en fait constitué uniquement de personnes favorables à la fusion nous a infligé un discours de propagande avec projection de slides pourries. Pas à l’ordre du jour, mais la présidente hurlant dans son micro imposait tout ce qu’elle voulait.

Bref j’ai compris pourquoi tout le monde parlait du centre LGBT avec des sous-entendus (pas clairs pour moi). Moi je trouvais ça plutôt chouette, un centre LGBT, mais je n’avais pas compris à quel point les gens qui le dirigent tenaient des propos haineux.

La présidente a attaqué personnellement Hervé Latapie, sur lequel elle s’est focalisée, en déclarant qu’il voulait prendre le pouvoir dans le centre LGBT pour accroitre la clientèle de sa boite de nuit ! Pour info, ce n’est pas sa boite, il n’est pas le propriétaire et ne gagne rien avec les thés dansants organisés bénévolement pour les associations de la communauté. Attaqué, il n’a pas pu répondre et son intervention a été noyée par la présidente dans son micro et par des gens qui voulaient le faire taire. C’est une honte ! Il n’a pas eu son droit de réponse à cette attaque !

De toute façon, dans le centre la question du sida est minorée, les trans sont la dernière roue du carrosse.  Les asso trans ne sont pas toutes informées des projets les concernant. Elles ne sont pas toute mentionnées comme contact par le pôle santé.

Avec un agenda qui ne repose semble-t-il que sur le mariage et l’adoption pour toutEs (autrement dit, tout pour faire entrer les LGBT dans la norme straight), l’horizon est complètement bouché pour les trans et même pour les autres. Leur façon de voir au centre, comme ils l’ont répété pendant l’AG (rapport moral etc.) c’est l’égalité homme-femme, homo-hétéro. Ils reproduisent une égalité binaire à l’image du système de genre lui-même.

Bref il n’y a aucun avenir pour les trans non essentialistes et féministes dans le centre tel qu’il est, et tel qu’il va fusionner avec l’inter dans une opération qu’on pourrait comprendre comme une fusion-acquisition au profit de l’inter, dont on peut se demander si ne cherche pas dans cette opération à se pérenniser financièrement et à trouver des locaux.  L’inter se finance essentiellement par l’Octroi lors de la marche et ce système dépend beaucoup, entre autres, de la météo…

Mais si tout le monde dit amen et donne des procurations de vote sans assister aux débats, de nouvelles idées ne pourront pas éclore.

Publicités

6 réflexions au sujet de « La marche forcée vers la fusion du Centre et de l’inter-LGBT »

  1. Je conteste ! Les slides étaient très jolies et toutes colorées 😉

    Plus serieusement, plutôt d’accord avec toi sur la confusion entre position de la présidente et celle du Centre.
    Par contre pour le groupe de travail, je suis plutôt content d’avoir eu un retour de leur avancée avant de voter. Et c’est normal qu’il soit constitué de personne pour sinon je ne vois pas comment il pourrait être constructif.

    • J’ai été bénévole pendant un an et demi et je peux affirmer que la liberté de paroles dans le centre n’existe pas et n’existera pas tant que cette espèce de sorcière le dirigera! C’est intolérable et cela vous dégoûte de fréquenter un tel lieu!!!! Je me souviens des deux réunions mensuelles auxquelles j’ai assisté: on se serait cru au discours de la Reine: aucune réponse et contestation possible. C’était affligeant! Croyez moi, je n’y suis plus jamais retourné!
      Je partage entièrement ton point de vue.

  2. c’est drole je la vois plutôt en inquisiteur qu’en sorcière. C’est certain que pour elle ne pas penser comme elle c’est de l’ordre du sacrilège. Le Centre LGBT subventionné avec l’argent des impôts des parisiens est en train de devenir une annexe de la Korée du Nord. Il serait temps de s’en prendre à ses bailleurs de fonds…aprés tout ce sont eux les responsables de cette dérive autoritaiste

  3. bon mais les statues encombrantes ça se déboulonne… (et éventuellement ça se fond pour en refaire quelque chose d’utile, mais personnellement je suis plutôt contre la fusion). Par contre merci de laisser les sorcières en dehors de ça, elles n’y sont pour rien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s