les joies de ma « sortie du placard » : échanges et réactions #2

DEUXIÈME PARTIE : Les collègues, ou comment annoncer de grands changements l’air de rien…

Dans la suite logique des annonces officielles de ma féminitude actuelle, j’ai envoyé un mail collectif à d’anciens collègues (j’ai quitté mon ancien travail l’été dernier) que je serai sans doute amenée à croiser encore dans ma nouvelle activité professionnelle… ça devenait un peu urgent, depuis plus de 6 mois que je vis comme ça ! J’ai déjeuné avec l’un deux début janvier, on nous a appelés « messieurs dames » malgré mes vagues efforts de neutralité vestimentaire mais il n’a pas relevé et je n’étais bêtement pas encore prête à en parler avec lui.
Et j’ai reçu d’agréables réponses en retour, assez peu de surprise exprimée en fait, j’ai vraiment de la chance d’évoluer dans ce milieu professionnel plutôt ouvert ! (mais il faut dire aussi que je n’ai écrit qu’aux plus sympathiques – ou supposés – de mes collègues)
En tout cas c’est bien la preuve que parfois tout se passe très bien, la « sortie du placard » n’est pas forcément une horrible torture !
« Chère  R***
…. Car autant en prendre l’habitude tout de suite
Je dois dire que j’ai ete plus surprise de te savoir a Paris, et encore plus travaillant avec L., que de ton annonce de ton passage definitif au feminin…que l’on pouvait déjà pressentir lors de ta venue à *** [en décembre 2010]. »
…ça ne change rien…
« Sinon, bien sûr que ça ne change rien ! Effectivement, je ne suis pas vraiment surprise, je me demandais durant les derniers temps si tu n’osais pas nous le dire ou si tu ne savais pas toi-même jusqu’où tu souhaitais aller dans ce « changement ». Et en même temps, je comprends que ce n’est pas quelque chose de simple à dire, qq chose qu’on peut balancer sur une terrasse {…] au moment du petit déj avant d’aller [travailler] (par exemple).
En tous cas, je trouve ça super. Tu es un bel exemple de liberté et de courage. Je pense qu’il y a pas mal de gens qui passent à côté de leur vie car ils ne peuvent assumer un tel changement, ou plus exactement ne peuvent assumer le regard des gens sur ce changement. Ce n’est pas toujours simple d’être soi-même finalement, il est souvent plus facile – même si c’est parfois douloureux- de museler ses désirs profonds et de bien rester dans le moule qu’on nous a préparé… donc bravo et bienvenue à ton « nouveau toi », à ton « vrai toi » ! Et pour le prénom, bien joué, tu as évité [censuré], ouf… »
…elles avaient vu juste les bougresses…
« Hello R***,
Tout d’abord, très content que ça se passe bien du côté de ***… […]
Pour ton changement d’identité la surprise est certes là mais j’avais été préparé à Cannes par les suppositions de *** et ***. Alors que je les charriais et les traitais d’affabulatrices, elles avaient vu juste les bougresses !
Ca va peut-être être difficile pour moi de t’appeler R***les premiers temps (et de passer de la poignée de main à la bise !) [un des rares garçons que je fréquente qui ne fait jamais la bise à des « hommes », et à qui je serrais donc la main…, note de R.], mais sache que ce ne seront que des couacs dus à l’habitude ! Tu as tout notre soutien, *** et moi, ça ne doit vraiment pas être évident de l’annoncer à tes proches et on trouve ton mail très touchant.
Bises de nous deux et peut-être à paris mardi prochain ? »
…soit j’affabulais, soit tu n’étais pas prête…
« Salut R***,
Désolée, j’avais envie de te répondre car je savais ton message important.
Mais il est vrai que je suis débordée et bien plus que d’habitude, […] Je ne vais plus au *** [réunions à Paris…]. Je ne sais donc quand nous nous verrons. Concernant ta position actuelle et celle au moment de ***, aucun souci. Je m’étais dit à l’époque que, soit j’affabulais, soit tu n’étais pas prête. C’était la deuxième option. Je trouve que c’est courageux, mais aussi simplement nécessaire que tu affirmes que tu es devenue ce que tu étais déjà (c’est un peu tordu, mais tu dois suivre). C’est très très bien que tu vives en accord avec toi-même, beau travail d’accomplissement. Après, bon, évidemment, te dire que je suis tout à fait habituée à ce genre de situation ou que je puis comprendre ce qu’il se passe en toi, serait mentir, c’est une situation tout à fait inédite que cette nouvelle. Après, c’est loin d’être un problème, rassure-toi.
Donc, en gros, ben, j’espère qu’on se verra bientôt, mais je ne sais où. […]
En attendant, je te souhaite bon vivre à Paris sur tous les plans,
Je t’embrasse »
…merci de ta confiance…
« Ce mail est courageux […]
Oui, bien sûr, j’avais noté et été troublée de ton côté de plus en plus féminin, donc voilà, tu as franchi une étape qui doit te mettre plus en phase avec ta nature profonde tout en imaginant bien ce qu’il t’aura fallu de réflexion, de courage et de détermination pour franchir le cap. Mais, rassure-toi, ton mail est magnifiquement clair et pudique et merci de ta confiance en livrant ainsi à chacun de nous ce changement de vie mais pas… de personnalité, cela j’en suis bien sûre! »
…très heureux…
« donc moi je n’étais au courant de rien. Je suis très heureux si toi tu es heureuse dans ta nouvelle vie professionnelle et personnelle. » [puis il ne me parle que boulot comme si de rien n’était, note de Coline]
…t’épanouir…
« Bonjour R***,
Je suis ravi d’avoir de tes nouvelles et me doutais un peu de ton changement. Je suis content que tu puisses t’épanouir dans cette nouvelle identité. J’espère te croiser à l’occasion de ***.
A très bientôt, »
…La coupe de cheveux…
« Je te « pardonne » ton mail collectif et je dois te dire que je trouve très courageux de nous faire part de cette manière de ton changement de vie
Contrairement à ce que tu semble penser, en ce qui me concerne, je ne m’attendais pas du tout à cette nouvelle.
La coupe de cheveux ne fait pas partie pour moi de signes révélateurs d’un changement de genre.
Sois sûre que je reste très attachée à notre amitié , que même si, te connaissant depuis maintenant 10  ans (ça ne rajeunit guère ) je vais avoir un peu de mal à m’habituer à cette transformation et que je ferai sûrement des erreurs.
J’ai bien envie qu’on discute de vive voix ce qui me permettra de m’habituer plus facilement à ta nouvelle identité (c’est comme ça qu’on dit ?)
Tu es bienvenue à *** si tu passes par là et sinon je t’appelle en allant à Paris, probablement en avril.
Je t’embrasse »
…très touchée…
salut salut
quel plaisir d’avoir de tes nouvelles! et oui j’espère bien que l’on pourra prendre un peu de temps ensemble autour d’un verre… ou d’un film.
Je savais par *** que tu avais décidé de grands changements pour te lancer dans une nouvelle vie, parisienne, en production, mais effectivement je ne savais pas que ton existence était à ce point en révolution. Je suis très touchée de ton attention, ta confiance et de ton désir de partager ta vitalité!  donc à bien vite j’espère. »
*********
…heureuse…
« Eh ben quand tu donnes des nouvelles tu donnes des nouvelles hein!!!
heureuse de te savoir bien dans ta nouvelle vie, je te souhaite plein de belles choses et au plaisir de te revoir bientôt
Bises! »
…tout le bonheur…
« Bonjour R***,
Merci tout d’abord de ton petit mot que j’ai trouvé touchant, pudique et courageux. Je tenais simplement à te souhaiter tout le bonheur possible dans ta « nouvelle » vie au féminin.
En espérant que nous aurons l’occasion de nous recroiser dans le cadre de tes nouvelles fonctions au sein de ***, ou à d’autres occasions.
Je t’embrasse également, […] je suis heureux de savoir que tu suis ton chemin….
A bientôt surement. »
…on s’en doutait…
« Bonjour R***,
Oui on s’en doutait un peu mais delà à ce que tu fasses le grand saut, pas complétement. En tous les cas j’espère que cela te rendra heureuse et épanouie. Et bien sûr pas changement de mon côté en ce qui concerne nos relations professionnelles, puisque même si l’on change d’identité sexuelle, on ne change pas d’esprit ni de valeurs pour autant,  c’est pas comme si tu nous annonçais que tu avais rallié le FN, là par contre je ne t’aurai pas suivie.
Au plaisir de te revoir, peut-être à *** ?
Bises et à bientôt »
…pas d’inquiétude…
« Salut R***,
Désolé de ne pas t’avoir écrit plus tôt mais ici c’est imminence de l’ouverture des *** et j’ai la tête en vrac ! Merci pour toutes ces nouvelles […]. Concernant la raison principale de ton message, pas d’inquiétude à avoir de mon côté. Maintenant je ne suis pas à l’abri (la force de l’habitude) de te prénommer *** sans le faire volontairement quand nous nous reverrons, mais le temps aura raison de cela. […]
Au plaisir de se revoir un de ces jours.
Bises »
…je trouvais que ça t’allait bien…
« Bonjour R***,
Voici un changement dont, pour ma part, j’avais eu le pressentiment. En plus, je trouvais que ça t’allait bien. La vie étant ce qu’elle est, tu as fait le choix le meilleur, ç’aurait été idiot de ne pas le faire.
Je me connais, je vais mettre un peu de temps à adopter ton nouveau prénom (ça m’est déjà arrivé avec une amie qui a changé de nom de famille parce que celui d’origine de lui convenait vraiment pas). Mais ça va venir. […]
Je t’embrasse »
…en douceur…
« Hello  R***,
J’avais cru ressentir un changement lors de notre dernière rencontre. Tu me semblais effectivement plus féminine. J’espère simplement que toute cette transformation s’opère pour toi en douceur et je te souhaite plein de belles choses avec tes nouveaux habits ou plutôt ta nouvelle peau. […]
Je dois passer à Paris prochainement (je ne sais trop quand) et ça me ferai également plaisir de t’y croiser. Je t’embrasse. A bientôt. »
Publicités

Une réflexion au sujet de « les joies de ma « sortie du placard » : échanges et réactions #2 »

  1. Merci pour nous retransmettre ce vécu. Actuellement, j’en suis également à préparer un courrier collectif comme tu l’as fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s