les joies de ma « sortie du placard » : échanges et réactions #4

QUATRIÈME PARTIE : Bienvenue chez les goudous !

On entend souvent que la « communauté lesbienne » serait fermée aux femmes trans et aurait tendance à les rejeter et à les discriminer dans des élans de transphobie intempestifs et d’essentialisme primaire.

Heureusement ce n’est pas toujours le cas ! J’en avais déjà fait l’expérience auparavant, et sans vouloir généraliser à l’inverse à partir de ma seule modeste expérience, j’ai eu un grand plaisir à découvrir les messages reçus d’un couple de copines, une amie de mon amoureuse et sa compagne, en réponse à mon petit mail de « coming out » :

« Salut R*** ! Mme *** !

Enchantée! Mais je pense qu’on se connaît un peu déjà 🙂

Moi ça ne fait aucune différence pour moi ! Je me sentais d’ailleurs très mal parce que je ne savais pas par quel pronom passer pour te référencer et j’avais pas le courage de te le demander directement. Je sais – je suis lâaaaaaaache! Mais bon, je suis soulagée de connaître ton vrai nom et je projette ne plus commettre ce genre de gaffes 🙂

C’est cool, c’est brave et je te félicite parce que je suis sûre que ça ne doit pas être facile pour toi au niveau recherche de boulot, ou anciens amis, ou peut être même famille (?), etc. Mais moi je suis ravie que tu nous considère assez importantes pour officialiser ton coming out entant que fille (femme même?) auprès de nous. Je pense que je parle pour moi et *** quand je dis qu’on est, du coup, vachement touchée que tu nous envoies ce mail. J’espère d’autant plus que tu sens bien le respect et le soutien que l’on porte à ton égard. Vous êtes un super couple et vous êtes de belles personnes.

Bon et bien en ce moment, on bosse pas mal comme des malades et j’aimerais bien vous revoir pour dîner ou apéro. Pour l’instant, je pense pas que ça soit avant le mois de mai ! Sinon, je suis assez dispo les matinées quand je ne suis pas en train de faire des démarche administratives […] (ouf c’est lourd…)

Si jamais tu veux m’appeler, passe-moi un coup de fil au ***

bises! »

et le deuxième :

Quel beau jour pour choisir d’officialiser ce qui nous semblait une évidence !

Bravo et merci R*** de ton courage pour nous annoncer cela.

Comme je te le dis, on sentait bien cette identité qui poussait sous la surface.

Et franchement ça ne me trouble nullement (je suis quasi sure que *** te dira la même chose) bien au contraire ce sera plus simple. Je m’excuse d’avance si parfois ma langue s’empatouille et que je t’appelle de ton ancien prénom, j’ai toujours été très nulle avec les prénom…

Et on sera là pour toi off course, pour vous.

Et yes buvons nous un pot !

On est de sortie demain soir, concert  […]Si ça vous tente ?

Je t’embrasse. Et Welcome au club des goudous !

je précise que j’ai beaucoup tardé à leur annoncer tout ça, comme à d’autres d’ailleurs, laissant s’installer une féminité très affirmée depuis plusieurs mois sans apporter d’explication particulière, et sans qu’on m’en demande d’ailleurs. Voilà mon message :

juste un petit mot simple pour officialiser une situation qui n’a pas pu vous échapper complètement… Je vis et travaille depuis que je suis installée à Paris sous une identité féminine, que je ressens depuis toujours mais que mon apparence prenait un malin plaisir à nier jusqu’à ces derniers mois. Bref, je compte sur vous pour me considérer comme une fille, comme « la copine de *** », malgré l’ambigüité relative entretenue jusqu’à aujourd’hui en attendant que *** et moi soyons suffisamment à l’aise avec tout ce que ça implique pour elle et pour nous.

Donc mon prénom, c’est R***, et mon mail *** L’ancien prénom dont j’étais affublée jusque là, bien sur vous pouvez l’oublier, je crains qu’il ne serve plus à grand chose dans ma vie actuelle.

Si vous voulez qu’on en parle un peu plus que ça, n’hésitez pas, de préférence peut-être autour d’un verre plutôt que par mail (ce qui serait d’ailleurs une bonne idée un soir à l’occasion, non ?)

Mais vous aurez peut-être d’avantage envie d’en discuter avec *** dont vous – enfin surtout *** – êtes plus proches, ce que je comprendrais bien !

Voilà donc pour la nouvelle, j’espère qu’elle ne vous trouble pas trop… Je voulais sinon vous dire que je suis très contente de vous avoir rencontrées par le biais de ***, et en dehors du fait que je vous aime bien toutes les deux, […] c’est assez agréable et rassurant pour moi d’avoir des exemples autour de nous de (beaux) couples de filles comme vous, puisque ni moi ni *** n’avons jamais eu auparavant a affronter le regard pas toujours bienveillant de la société, des gens, de nos familles, sur un couple lesbien, et que ça peut être parfois difficile à assumer. Plus on est de folles, moins on se sent dangereusement « déviantes », et moins on a peur du regard des gens sur nous ! donc merci !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s